Les Fluhr rassemblés sur les terres de leurs ancêtres

Publié le par Denis FLUHR

Les Fluhr rassemblés sur les terres de leurs ancêtres

Plus de 130 personnes se sont retrouvées le dimanche 15 mai à Sewen pour participer à la 3e cousinade de la famille Fluhr. Une journée riche en rencontres et animations, pleine de bonne humeur.

Organisée une nouvelle fois par le jeune et dynamique Laurent Fluhr, la rencontre s’est déroulée cette année à l’auberge du Langenberg de Sewen, tenue par des membres de la famille, Brigitte et Jean-Claude Fluhr.

Le lieu ne pouvait donc être mieux choisi, d’autant que la haute vallée de la Doller est le berceau du patronyme Fluhr. Il s’agit même d’une des plus anciennes familles du secteur, où elle était déjà bien implantée au début du XVIe siècle, donc avant la Guerre de Trente Ans. Les filiations complètes des porteurs actuels du nom sont d’ailleurs disponibles à partir du début du XVIIe siècle.

Passionné de généalogie, Laurent Fluhr avait déjà organisé les précédentes cousinades, en 2005 et 2008, qui avaient aussi connu un grand succès.

Cette année, c’est sous un chapiteau installé à côté de l’auberge que le jeune homme a accueilli ses cousines et cousins en fin de matinée pour un apéritif convivial. Plus de la moitié des participants venaient d’Alsace, d’autres de la Lorraine et de la Franche-Comté toutes proches.

Plusieurs Fluhr (dont Laurent) avaient fait le déplacement depuis la région parisienne, certains sont venus du Gers et de la Suisse, d’autres encore de Rhône-Alpes.

Après le mot de présentation, les gérants du Langenberg ont servi un copieux déjeuner dans la grande salle du restaurant, arrosé comme il se doit.

À table les discussions et anecdotes familiales allaient bon train. Tout le monde s’est ensuite retrouvé à l’extérieur pour la grande photo de famille.

Des animations avaient ensuite été prévues pour les participants de tous âges. Les enfants ont été emmenés au village pour une chasse au trésor en lien avec l’histoire des Fluhr. Les grands sont partis en promenade vers les proches sommets du Ballon d'Alsace et du Wisskritt, les locaux faisant découvrir aux cousins éloignés les beautés du paysage vosgien.

Pour beaucoup, la soirée s’est prolongée à l’auberge avec un dîner dansant très festif, animé par le groupe de musiciens masopolitain Altaïr, dont les membres font partie de la famille. Les petites Emeline et Mégane, en costume alsacien, ont interprété pour l’occasion deux belles et émouvantes chansons célébrant l’Alsace.

Tous les cousins se sont quittés bien tard, avec déjà l’espoir de se retrouver pour la prochaine édition, programmée en 2020.

Publié dans Sewen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article