Une conférence sur le putsch d'Alger

Publié le par Denis FLUHR

Une conférence sur le putsch d'Alger

La Société d’histoire de la vallée de Masevaux a invité Bernard Zeller à animer une conférence sur le parcours de son père, le général André Zeller. Originaire de la haute vallée de la Doller, il fut l’un des auteurs du putsch d’Alger en 1961.

« Que révèlent les carnets de prison du général André Zeller ? », tel est le titre de cette conférence qui se fonde sur le journal de prison tenu par l’officier supérieur durant ses années de détention.

Rappelons brièvement qu’en avril 1961, quatre généraux de tout premier plan (Maurice Challe, Edmond Jouhaud, Raoul Salan et André Zeller) décident de prendre le pouvoir en Algérie en réaction à la politique d’autodétermination menée par le gouvernement du général de Gaulle.

Mais le coup de force ne prend pas, car le quarteron de généraux ne dispose pas de suffisamment d’appuis. L’action se poursuivra clandestinement à travers l’OAS (Organisation de l’armée secrète). Les putschistes sont arrêtés et condamnés dans les semaines qui suivent.

Le 6 mai, l’ancien chef d’état-major général de l’armée André Zeller se livre aux autorités. Il est emprisonné jusqu’au 14 juillet 1966.

Plusieurs années après sa mort, intervenue en septembre 1979, seront découverts cinq cahiers. Le général y avait noté aussi bien les éléments de sa vie quotidienne de prisonnier que des réflexions plus générales.

Son fils Bernard a publié ces écrits en 2014 sous le titre « Journal d’un prisonnier ». Ce témoignage exceptionnel dévoile le caractère d’un homme, grand lecteur, antigaulliste fondamental, catholique pratiquant, dont les choix de vie dépendent de sa foi.

Mais il révèle aussi de nombreux aspects inconnus ou mal connus du putsch, de ses causes, des suites prévues et de ses buts.

Dans sa conférence, Bernard Zeller reviendra sur les origines familiales et le parcours de son père, avant de présenter le putsch d’Alger et ses différents acteurs.

À travers l’analyse des carnets de détention du général, Bernard Zeller dressera le portrait d’un homme de convictions, dont le destin a été broyé par l’histoire.

Cette conférence trace ainsi, comme l’écrit le professeur Serge Berstein dans la préface de l’ouvrage, « l’autoportrait d’un de ces vaincus du processus de sortie de la crise algérienne, brisé par une raison d’État qu’il n’a pas acceptée, autoportrait somme toute assez différent de l’image stéréotypée du militaire aux vues expéditives et limitées qu’en a conservé l’histoire ».

Les passionnés d’histoire et témoins de l’époque ne pourront manquer cette conférence exceptionnelle, illustrée par une trentaine de vues, qui apportera un regard nouveau sur un épisode déchirant de la vie de notre pays.

Vendredi 29 avril à 20 h, grande salle de Créaliance, 2 rue de l’École à Masevaux. Entrée libre.

Publié dans Masevaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article