Les gardiens de l’Isenbach

Publié le par Denis FLUHR

Les gardiens de l’Isenbach

Cela fait quarante ans que l’ancienne ferme de l’Isenbach, située sur les hauteurs de Sewen, est entretenue et gérée par des bénévoles. Grâce à eux, ce refuge de montagne offre été comme hiver un accueil convivial aux randonneurs de passage.

Situé dans la haute vallée de la Doller, à 825 m d’altitude, le pâturage de l’Isenbach est traversé par le sentier GR 531 allant du lac d’Alfeld au Gresson. Une vieille ferme, allongée et trapue, semble veiller sur ce site remarquable de calme et de beauté. Les randonneurs aiment y faire une pause, ne serait-ce que pour se rafraîchir à la fontaine en bois ou profiter de la vue imprenable sur le massif du Ballon d’Alsace. Fermé en semaine, le bâtiment s’anime presque tous les dimanches et jours fériés grâce aux Amis de l’Isenbach, une association forte d’une cinquantaine de membres présidée par Guillaume Gasser. Ces bénévoles poursuivent une aventure qui a commencé dans les années 1970, après la disparition du dernier occupant de la ferme. La commune de Sewen, propriétaire des lieux, décide de valoriser cet endroit en l’orientant vers le tourisme et l’animation locale. Le vieux bâtiment est confié à un comité chargé de transformer l’Isenbach en refuge pour randonneurs, les travaux de réhabilitation nécessaires étant notamment financés par l’exploitation d’un débit de boisson. Depuis l’automne 1975, le refuge est ouvert pratiquement tous les dimanches et jours fériés de l’année, grâce à la présence de plusieurs gardiens qui se succèdent chaque semaine selon un calendrier préétabli, pour y vendre boissons et potages. Aucun repas n’est servi, mais les marcheurs peuvent tirer leur casse-croûte du sac, ou réchauffer leurs aliments dans une cuisine qui leur est réservée. Des journées de travail sont organisées sur le site pour assurer l’entretien courant du bâtiment et de ses environs immédiats. Au fil des années, le corps de ferme a fait l’objet d’importantes rénovations, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, souvent avec le soutien financier de la commune. C’est ainsi qu’ont été successivement installés une nouvelle toiture, une seconde cuisine, un bloc sanitaire, une seconde salle hors-sac… Le refuge a aussi été raccordé au réseau électrique puis équipé du téléphone. Actuellement, c’est la salle d’accueil principale qui est en rénovation. Ses fenêtres ont été remplacées et un nouveau plancher sera prochainement installé, sous l’œil avisé du responsable des travaux Christophe Boesch. Les travaux devraient être terminés pour la traditionnelle fête montagnarde qui aura lieu cette année le 27 septembre. À n’en pas douter, grâce aux bons soins des Amis de l’Isenbach, l’ancienne ferme de montagne a encore de beaux jours devant elle !

Une ancienne ferme de l’abbaye de Masevaux

Le pâturage de l’Isenbach faisait autrefois partie des nombreux biens fonciers que l’abbaye féminine de Masevaux détenait dans la vallée de la Doller. Il était loué à un fermier qui pouvait s’y installer avec sa famille pour pratiquer l’élevage. En contrepartie, le tenancier devait régler chaque année le prix du bail, veiller à l’entretien des lieux et fournir une certaine part de sa production aux nobles dames de l’abbaye. Pendant la Révolution, le chapitre de Masevaux disparaît et l’Isenbach devient la propriété de la commune de Sewen, qui va continuer à louer ce bien à plusieurs générations de métayers successifs. La ferme est entièrement rebâtie entre 1884 et 1885, sous la forme que nous connaissons de nos jours. Le dernier locataire sera Meinrad Trommenschlager, célibataire décédé à la ferme au mois de janvier 1972 à l’âge de 68 ans.

Publié dans Sewen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article